Je souhaite être contacté par un conseiller

L’acouphène

acouphene_atolaudition-frL’acouphène est un trouble auditif qui désigne des bruits entendus « ne venant pas de l’extérieur « .

La personne entend des bruits « dans sa tête » pouvant être continus ou intermittents.

Ces troubles peuvent représenter une place  plus ou moins importante dans la vie du patient pouvant aller de la simple gêne à l’intolérable.

La plupart des personnes atteintes d’un acouphène craignent tout d’abord des causes dramatiques, comme une tumeur au cerveau ou autre pathologie très grave.

En réalité, les acouphènes, qui touchent environ 15 % de la population, sont heureusement sans gravités et entièrement bénins dans 95 % des cas.

Lors de l’apparition du trouble auditif, certaines personnes ne consultent pas. D’autres consultent un médecin, et certaines cherchent des solutions miracles qui n’existent pas, auprès d’un grand nombre de thérapeutes.
Si l’acouphène n’est lié à des causes graves que dans de très rares cas, il est néanmoins nécessaire de consulter son médecin traitant si l’on souffre d’un acouphène.

Le médecin, à la suite d’examens, pourra le plus souvent rassurer le patient sur le caractère bénin de son acouphène, ayant écarté d’éventuels très rares causes graves d’acouphènes ou celles relevant de la chirurgie, et orienter son patient vers un ORL (otorhinolaryngologiste.).

A cela, il faut noter que l’acouphène tend quelquefois à diminuer avec le temps, de par un processus d’habituation. En effet, le sujet apprend à mettre progressivement à distance cette perception parasite, à l’ignorer, et la maintenir au niveau inconscient comme la plupart des stimuli internes ou environnementaux, qui arrivent au cerveau et sont sans pertinence avec les situations présentes.
Le médecin traitant pourra ainsi informer le patient sur ces techniques en le dirigeant notamment vers divers disciplines.

En effet, des équipes pluridisciplinaires peuvent prendre en charge le patient souffrant d’acouphènes, ces équipes  pouvant associer  un médecin ORL, un psychothérapeute, un audioprothésiste, un sophrologue, un ostéopathe…

Ces professionnels permettent aux personnes souffrant d’acouphènes de trouver une prise en charge qui soit le mieux adaptée à leur cas. Enfin, des équipes de chercheurs travaillent sur plusieurs techniques/molécules, susceptibles d’améliorer les acouphènes .

Depuis les années 90, est apparue une nouvelle thérapie pour lutter contre les acouphènes, qui est la « thérapie par le bruit ». Cette thérapie consiste à expliquer au patient comment les acouphènes parviennent au cerveau. Selon la perte auditive et l’importance de la gêne, cette thérapie (pouvant être associée au port de prothèses auditives), peut consister en un simple évitement du silence, à l’écoute quotidienne volontaire de bruits blancs, ou à l’écoute de bruits personnalisés.

Les acouphènes sont également des facteurs de divers troubles associés, parmi lesquels on compte l’hypertension, les troubles métaboliques ou hormonaux, le stress, l’anxiété ou la dépression.

On relèvera toutefois, que la manière la plus efficace à ce jour de lutter contre les acouphènes, est sans doute d’y attacher le moins d’importance possible, afin de les faire diminuer (de par un processus d’habituation).

Des précautions existent cependant ; Ainsi il est déconseillé, en cas d’acouphènes, de s’exposer à des sons trop forts, au silence absolu, d’avoir recours à la consommation d’alcool ou d’excitants, de s’isoler ou de rester sans activité physique. Il est à cela nécessaire d’aviser son médecin traitant du trouble auditif, afin d’éviter des prescriptions incompatibles avec les acouphènes.