Je souhaite être contacté par un conseiller

L’audition en France

troubles-de-l-audition

Les trouble de l’audition sont devenus des phénomènes courant en France, tant chez les seniors que chez les jeunes générations. Chez les personnes âgées de plus de 60 ans, 40 % des sujets souffrent d’une baisse d’audition de 45 décibels (DB) ou plus, liée bien souvent à la presbyacousie (baisse de l’audition liée à l’âge).

Chez les jeunes génération on trouve également des troubles de l’audition, très souvent dus à l’exposition à des bruits trop intense.

En effet une surexposition à des bruits d’une intensité supérieure à 85 décibels(DB), peuvent détruire certaines cellules de l’oreille interne, et diminuer, voir détruire de manière irréversible l’audition.

L’écoute prolongé des baladeurs, mais aussi la fréquentations des discothèques, où le niveau du son de la musique dépasse les 100 décibels (100 DB), peuvent causer aux jeunes gens des troubles irrémédiables de l’appareil auditif.

En France on compte 6 millions de personnes qui souffrent de problèmes d’audition, et 40 % des malentendants ont moins de 55 ans. Un enfant sur mille est touché par la surdité (généralement d’origine génétique), et chez les adultes on décompte une personne sur dix qui soit sourde.

Le Baromètre de l’Audition, effectué par l’institut IPSOS, témoigne du fait que les français négligent trop leur audition.

En France, près d’un français sur deux ne fait jamais contrôler son audition, et laisse son audition se dégrader sans réagir. Ainsi, une personne sur trois laisse sa baisse d’audition en état.

L’enquête IPSOS révèle que près d’un tiers des personnes interrogées par sondage éprouve des difficultés à suivre, ou à participer à des conversations dans diverses situations (fêtes, réunions familiales…).

Le fait qu’un grand nombre de français ne consulte jamais un ORL s’avère inexplicable, quand on sait que les troubles de l’audition peuvent être soignés, s’ils sont dépistés à temps,.

Plus étonnant encore, parmi les malentendants en France, seuls 15 % des sujets ont recours au port d’un appareil auditif, alors qu’il existe pourtant un grand nombre de solutions discrètes, qui sont financièrement abordables.

Ailleurs dans le monde le port des appareils auditifs est beaucoup plus généralisé. En Allemagne, 20 % des malentendants portent un appareil auditif, au Royaume-Uni ce chiffre atteint 35 %, et aux États-Unis la moitié des personnes souffrant de troubles auditifs utilise un appareil.

L’enquête Euro Trak / France-Presbyacousiede 2009 témoigne également du fait que 84 % des personnes qui portent un appareil auditif se déclarent satisfaites de leurs choix. Ce chiffre démontre qu’il existe une réticence à oser franchir le seuil d’un centre de correction auditive, mais que la difficulté réside simplement dans le fait de faire le premier pas.