Je souhaite être contacté par un conseiller

L’oreille

oreille atolaudition.frL’oreille désigne l’organe du corps humain qui permet à l’homme de percevoir des sons, et qui joue également un rôle important au niveau de l’équilibre.

L’oreille est composée de 3 parties : l’oreille externe, l’oreille moyenne et l’oreille interne.

On distingue donc tout d’abord l’oreille externe, composée du pavillon auriculaire (partie visible de l’oreille), et du conduit auditif.

L’oreille moyenne comprend le tympan, ainsi que trois très petits os (la chaîne ossiculaire).

Enfin, l’oreille interne comprend la cochlée ( organe de l’audition), le vestibule ( organe de l’équilibre), ainsi que le nerf auditif allant jusqu’aux aires corticales.

C’est notamment au niveau de  l’oreille moyenne que s’effectue la finalité de l’action du réflexe stapédien, en cas d’exposition à des bruits d’une intensité trop importante. Ceci, afin de protéger l’oreille interne contre d’éventuelles lésions.

L’oreille agit comme un récepteur de son.

Le son est d’abord capté par l’oreille externe où il est amplifié au niveau du pavillon auriculaire et du conduit auditif externe.

Ensuite, le son arrive au niveau de la membrane tympanique qui, en vibrant, va transmettre celui-ci à l’oreille moyenne via trois osselets : le marteau, l’enclume et l’étrier (qui est le plus petit os du corps humain).

La chaîne ossiculaire (les trois osselets) va transmettre le son par « effet levier » à l’oreille interne via une entrée nommée « fenêtre ovale » se trouvant au niveau de la cochlée.

Les cellules ciliées internes, se trouvant au niveau de la cochlée, vont envoyer ce message au cerveau via le nerf auditif.

L’oreille interne, transforme ainsi le message sonore mécanique en message électrique (appelé également influx). Ce processus se nomme en médecine une transduction « mécano-sensorielle ».

Il est important de savoir qu’une exposition à des bruits d’une trop grande intensité peut notamment endommager  les cellules ciliées internes, ce qui peut diminuer ou détruire le bon fonctionnement de l’appareil auditif.